Le souffle francophone des Territoires du Nord-Ouest

‘Dans nos pages cette semaine

Ah, ah! © A Il pourrait être © surpris

Nouvelle année, nouvelle recrue. Depuisune semaine, L’Aquilon s’est dégoté son tout premier Journaliste permanent pour couvrir la région du Slave sud. Maxence Jaillet a atterri à Hay River le 8 janvier. Dans un effort de transparence et d’autodérision, le journal reproduit le premier échange électronique entre le reporter du bureau du nord du lac

et celui du sud.

Page 3

Washington veut interdire la chasse à l'ours polaire Le gouvernement du Nunavut s'inquiète des répercussions économiques d’une telle

interdiction. Page 5 Virus respiratoire syncytial La pédiatrie de Stanton à bout de souffle

Tous les lits de la pédiatrie sont occupés par des poupons du Nunavut.

Page 6

Coup d'oeil sur les futurs développements à l'école Allain St-Cyr

Page 12

Éditorial Page 4

Mots croisés Page 12

Offres d'emploi

Page 10

Batiste W. Foisy

Midi, -30 ‘€, des parhélies enflamment le ciel du centre-ville de Yellowknife.

Grand ménage

à Port Radium

Les déchets radioactifs de la vieille mine resteront sur le site.

Satiste VO. Foisy

La vieille mine de Port Radium, un des sites miniers les plus contaminés au Canada, sera finalement restaurée à l’été 2006.

Le 20 décembre, le ministère des Affaires indiennes et du Nord a annoncé l’attribution d’un contrat de 6,8 millions de dollars à la firme Aboriginal Enginee- ring de Yellowknife pour des travaux de restauration du site minier situé sur la rive est du Grand lac de l’Ours. Con- formément à l’entente de revendication territoriale Sahtu, 76 % des travailleurs et contractuels embauchés pour la durée des travaux devront être recrutés dans la communauté de Déline.

Déjà les matériaux nécessaires aux travaux de nettoyage ont commencé à être acheminés par route de glace jusqu’à Déline. Les travaux de restauration en tant que tels devraient commencer immédia- tement après la fonte des glaces.

La priorité de ces travaux sera la fer- meture des souterrains de la vieille mine et le remblaiement des sites de dépôt de résidus et des zones radioactives. Tour à tour mine de radium, puis mine d'uranium, Port Radium compte six sites dépassant le niveau acceptable de radiations gamma. « Les déchets seront enterrés et couverts d’une pellicule qui

réduit les radiations », explique Julie Ward du ministère des Affaires indiennes. La technique rendra le site parfaitement sécuritaire pour la santé humaine, assure les Affaires indiennes.

Il n’est pas question de sortir du site les déchets radioactifs du minerai d'uranium surtout. « tout va rester sur place », confirme Ward. En fait, Julie Ward annonce que des démarches ont été entreprises par le ministère pour faire désigner la vieille mine comme « site d’entreposage» des déchets industriels.

Il n’est pas question pour l’instant de nettoyer l’autre témoin toxique de la vieille mine : le monticule de déchets radioactifs de Tulita. Après qu’on ait pro- cédé à une décontamination préliminaire de la rivière Great Bear dans les années 1990, qui servait de voie de transport du minerai d'uranium dans les années 1940, le minerai recueilli a été stocké à Tulita dans un « dépôt temporaire » qui, dix ans plus tard, n’a pas bougé d’un poil.

«C’est Ressources naturelles Canada qui s’occupe de ce dossier-là. Des dis- CUSSIONs ont COUrs pour voir comment on pourraitnettoyer ce site. Nous aimerions que ça évolue plus rapidement, mais nous ne sommes pas responsables », explique Julie Ward.

Elle précise que le plan pour le dépôt de Tulita est d’acheminer les déchets

dans le site de Port Radium.

Un lourd passé

Découvert dans les années 1930 parle prospecteur Gilbert Labine, le gisement de Port Radium a un lourd passé qui hante depuis des décennies la communauté de Déline.

Mine de Radium dans les 1930, puis mine d’uranium dans les années 1940, Port Radium a été réquisitionnée par le gouvernement canadien durant la seconde Guerre mondiale pour soutenir l’effort militaire. La petite histoire veut que l’uranium qui ait servi à atomiser Hiroshima le 6 août 1945 ait été exhumé sur la berge du Grand lac de l’Ours.

Les Dénés de la région, aujourd’hui résidents de Déline, ont été employés par le gouvernement canadien pour le transport du minerai d’uranium. Con- tre un salaire de trois dollars par jour, ils transportaient le minerai radioactif dans des poches de jute, sans aucune protection adéquate. Trente-cinq Dénés travaillaient au transport d’uranium. Se- lon la tradition orale de Déline, quinze de ces travailleurs seraient décédés du

Radium Suite en page 2

2 L'AQUILON, 12 JANVIER 2007

/Maxence ‘Jaillet

Fatal accident d'avion

Un appareil d’Arctic Sunwest Charters s’est écrasé le 3 Janvier dernier sur la glace proche de Blachford Lake Lodge. On dénombre trois morts et un blessé qui est présentement sous surveillance dans un hôpital d’Edmonton. Le Premier ministre Joe Handley, ainsi que Lawrence Cannon, ministre des transports, offrent leurs condoléances aux familles des victimes. Ce dernier assure que le ministère sera tenu au courant de l’enquête sur la conformité de la compagnie en matière de sécurité et de règlement de l’aviation canadien.

Calendrier de CIVR

Un pour 20$, deux pour 35$, 45$ pour trois ca- lendriers soulignant le cinquième anniversaire de la radio francophone CIVR. Vous pourriez remporter un certificat cadeau de 400$ à l’hôtel Explorer pour chaque calendrier acheté.

McCloskey quitte la GRC

Après trente-trois ans de service dans la Gendar- merie royale canadienne, dont une comme premier officier du détachement de Yellowknife, l’officier commandant Pat McCloskey se retire avec fierté de son poste. Ce n’est néanmoins pas la retraite qu’il l’attend, car 1l devient aussitôt le directeur des opé- rations canadiennes de la sécurité pour la compagnie Diavik Diamond Mines à Yellowknife.

Bénévoles recherchés

Le Carnaval Caribou 2007 est à la recherche de bénévoles à Yellowknife pour faire de cette édition un succès. Son coordonateur M.Pryznyk peut être rejoint au 873-9698 ou au bureau du carnaval situë à côté de la bibliothèque du Centre Square Mail.

Groupe d'allaitement

Le groupe Moms, Boops and Babies qui fait la promotion de l’allaitement maternel à Yellowknife tient une fin de semaine de rencontre avec les mères qui veulent en savoir plus sur les bénéfices et les à- côtés de l’allaitement. Se renseigner au 873-9651, les séances sont le samedi 20 et le dimanche 21 Janvier.

La route de glace de Dettah est ouverte

Depuis le 4 janvier la route de glace entre Yellow- knife et la communauté Dettah est ouverte. Seuls les véhicules de moins de trois tonnes peuvent parcourir les 6 kilomètres, à une vitesse ne dépassant pas les 50 Km/h.

Radium

Suite de la page 1

cancer dans les années 1960.

En 2005, un rapport d’enquête produit conjointement par le ministère des Affaires indiennes et le Conseil de bande de Déline a conclu que 10 anciens travailleurs

dénés de la mine sont décédés du cancer et qu’il n’est pas possible d’établir de lien entre ces décès et le travail effectué par ces individus à Port Radium.

Programme de contestation judiciaire

Les procédures d'ordre légal suspendues jusqu'au 7 avril

Danny Joncas

OTTAWA -—On ne notera aucun développement d’ic1 le début avril en ce qui a trait à la requête en révision judiciaire concernant l’abolition du Programme de contestation judiciaire (PCJ), requête déposée par la Fédération des communautés francophones et acadien- nes (FCFA) du Canada à la fin du mois d’octobre.

En effet, la Cour fédérale a récemment accepté de suspendre les procédures jusqu’au 7 avril, à la suite d’une demande conjointe des avocats de la FCFA et du gouvernement fédéral. En convenant de suspendre les procédures jusqu’à cette date, la FCFA a obtenu la confirmation que les avocats du gouvernement ne contesteraient pas la requête sur des questions de pro- cédure, comme 1ls envisageaient le faire.

Du côté de la FCFA, on craignait que si le gouver- nement s’était attardé sur des questions de la sorte, on aurait épuisé toutes les ressources financières de l’organisme sur cet aspect plutôt que de débattre de la

question de fond, c’est-à-dire l’abolition du PCJ.

« Comme c’est souvent le cas lors de poursuites contre les gouvernements, qui disposent de ressources plus importantes que la FCFA par exemple, 1ls avaient l’intention de soulever des objections préliminaires sur le statut de la FCFA de déposer cette requête. Ces disputes procédurales n’auraient fait qu’épuiser les ressources financières de la FCFA », confirme Michel Doucet, l’avocat qui plaide la cause de la FCFA.

Le président de la FCFA, Jean-Guy Rioux, abonde dans le même sens. « Ce n’est pas en dépensant pour s’enliser dans des questions procédurales que la FCFA exercerait une saine gestion des fonds publics qu’elle reçoit. Nous devons nous assurer que nous investissons réellement pour la défense des droits des communautés francophones et acadiennes », estime M. Rioux.

Par ailleurs, la FCFA espère que les prochains mois donneront amplement de temps au commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, pour déposer son rapport en réaction à l’abolition du PCJ.

LesE cool de

vivre Sans fumer!

Voici le nouveau groupe de jeunes qui Se sont engagés à ne pas fumer :

Aklavik

Archie, James Arey, Desiree Carmichael, Tyler Charlie, Stephanie Elanik, Justin Firth, Stephanie Gordon, Trevor Greenland, Trisha Gruben, Steven Inglangasuk, John Irish, Amber Lynn Irish, Charlotte Joe, Leroy Kogiak, Cody McGee, Justin McLeod, Deanna Lynn Omilgoituk, Terryl Omilgoituk, Joseph Sanderson, Devri Semple, John Whitbread, Tyson Wright, Jamieson

BehchokQ Apples, Shirlene Beaulieu, Nikita Bekale, Chasity Bekale, Orie Bishop, Darren Bishop, Derrick Charlo, Kody Charlo, Tyler Daniels, Hilary Dreaver, Grant Eyakfwo, Jerrick Football, Pamela Gon, Andy Grosco, Damon Grosco, Cameron Huskey, Gem

Lafferty, Deidre Lafferty, Michelli Lamouelle, Roman Mantla, Fiona Mantla, Rene Migwi, Lillian Naranjo, Hannah Quitte, Issiah Rabesca, Joshua Rabisca, Ernest Richardson, Steven Sage, Lindsey Smith, Shania Steinwand, Tameika Steinwand, Tyanna Tinqui, Katarina Wanazah, Jordan Wedawin, Travis WedawinvBrandon Wedzin, Courtney Wedzin, Preston Wedzin, Sarah WetradevJamie Zoe-Mackenzie, Tianna

Délyne

Sewi, Alfred

Taniton, Brianna Taylor, Kathleen Rose

Fort Good Hope Grandjambe, Michel Grandjambe, Travis Kakfwi, Lyndon Maglione, Sara

Fort Providence Bonnetrouge, Elvira Causa, Blair

Clarke, Shayna Elleze, Shanna Gargan, Edmund

Lacorne, Nelsonia Landry, Rebecca Sanderson, Rochella

Fort Resolution Bailey, Sydney Balsillie, Tianna Beaulieu, Tannee-rae Beck, Roger Calumet, Michelle Hunter, Keenan Klugie-Mulder, Zachery Lafferty, Destiny Lafferty, Stacey Lafferty, Tamara Lafferty, Tori Lafferty, Tanis Lafferty, Lloyd Larocque, Teagan Lirotte, April

Rooke, Jonathan

Fort Simpson Anderson, Lynette Antoine, Mikhaela Bell, Dawn

Burrill, Dayna

Gon, Carley Okrainec, Megan Roche, Anthony Sanguez, Chelsy Thompson, Gordon Thompson, Jacqueline Thompson, Jenny Thompson, Steven

Fort Smith Applegarth, Kassie Barke, Walter Bourke, Farrah Campbell, Terrence Catholique, Roger

Engagez-vous

CHAQUE annee ane pas fumer!

Visitez notre site Web au

Courtoreille, Austin Cumming, Amanda Greenland, Vaughne Heron, Regina Juccaro, Bret Lambert, Shania Macdonald, Jacie McLaren, Adam Olsen, Graham Phillips, Brayden Pischinger, Gaylen Poitras, Delaney Rabesca, Colby Skippings, Georgina Thorn, Willow

Vail, Delanie

Walsh, Megan

Inuvik

Bilodeau, Courtney Bonnetplume, Darrielle Boudreau, Scott Carpenter, Keenan Charlie, Hilary Chinna, Jessie Cockney, Brandon Cockney, Shiense Cockney, Lauren Collison, Justin Daher, Jad

Dick, Kristen Felix, Terence Firth, Shanya Firth, Raven

Firth, Modeya Gardlund, Jacob Harley, Curtis Harley, Gary Hunter, Jeffery Itsi, Jordana Jacobson, Bradley

VWWWWW.domtbeabuttheand.ca

Joe, Elena

Kaufman, Ben

Kirby, Brianne Kunnizzie, Daynah Kunnizzie, Aaron Larocque, Liam Lefebvre, Andrew Lennie, Davey Lennie-Blake, Vanessa Lipscomb, Mallory MacNeil, Mikaela Mcinnes, MacKenzie Miskulin, Jade Natsie, Deon Omilgoituk, Clara Pollard, Brooklynn Rinas, Robyn Rodgers, Tylor Rogers, Dale Rogers, Roberta Ruben-Bucher, Tyson Saunders, Crystal Shae, Lavonne Simon, Patrick Simpson, Karly Ann Skinner, Matthew Smith, Travis Stewart, Kristen Stewart, Richard Stringer, Jacinta Stringer, Darrin Thrasher, Trevor Thrasher, Cheyenne Voudrach, Angela White, Jennifer Zoe-Chocolate, Marty

Territoires du Nord-Ouest

Actualité et vie francophone

Ah, ah!

L'AQUILON, 12 JANVIER 2007 3

Il pourrait être surpris

Nouvelle année, nouvelle recrue. Depuis une semaine, L’Aquilon s’est dégoté son tout premier journaliste permanent pour couvrir la région du Slave sud. Maxence Jaïllet a atterri à Hay River le 8 janvier. Dans un effort de transparence et d’auto- dérision, le journal reproduit le premier échange électronique entre le reporter du bureau du nord du lac et celui du sud.

Satiste VO. Foisy

Batiste W. Foisy, à Yellowknife qui sait exactement ce qui se passe : Alors Maxence, tous les gens qui dé- barquent dans le Nord ont une histoire à conter. C'est quoi la tienne?

Maxence Jaillet, à Hay River, pas exactement au courant que ses propos vont aboutir texto dans le journal:

Je suis venu 1c1 pour faire danser les aurores.

Pas de farces! Et tu t'y prends comment? Tu es musicien ou juste maitre-chanteur?

J'utilise les harmoniques, mais c’est éprouvé juste dans le Bas St-Laurent, alors je vais performer 1c1, et

je verrai le résultat.

Bon ça dérive, si j'ose dire. Tu viens du Bas-du- Fleuve, c'est ça?

Pas vraiment, je suis a Québec, et j'ai étudié a Rimouski

En quoi?

En biologie marine. Un bacc.Très heureux de l’en- seignement, bien différent des facs françaises.

Parce que tu as grandi en France, n'est-ce pas?

Oui de 7 a 21, une adolescence bien consommée.

Et le journalisme, c'est venu comment? N'aurais-tu pas échouer dans un labo ou sur une banquise avec un bacc en bio?

Oui, j'ai fait ça, mais la recherche ne m'’intéressait pas beaucoup. En fait le travail de la quête scientifique oui, mais le monde des publications et tout ce qui tourne autour un peu moins. Alors j’ai cherché autre chose, j'ai fait plein de choses, et c’est en milieu minoritaire que J'ai commencé à écrire dans un Journal francophone, Le Gaboteur de St-John. J’ai aussi été correspondant culturel à la radio de Radio-Canada Halifax, et main- tenant Je suis là.

Tu es quel genre de journaliste? Le type caricatural cynique clope-au-bec ou le type m'as-tu-vu qui traine dans les cocktails mondains?

Avis ee d'audience publique K CRTC 2006-13 Canada

Le Conseil tiendra une audience publique à partir du 12 février 2007 à 9h30, au Delta Bow Valley, 209, 4th Avenue S-E, Calgary (Alberta), afin d'étudier les demandes qui suivent. La date limite pour le dépôt des interventions/observations est le 18 janvier 2007.

+ _ Only Imagine Inc. Demande de licence d'une entreprise de distribution par relais L'ensemble du Canada

*_Bhupinder Bola, au nom d’une société devant être constituée Demande de licence d’une entreprise de programmation d'émissions spécialisées de catégorie 2 L'ensemble du Canada

+ _ CHUM limitée Demande en vue de transférer une participation minoritaire d’une entreprise de programmation de télévision spécialisée L'ensemble du Canada

+ _ CHUM limitée Demande en vue de transférer l'actif de certaines entreprises de programmation de radio, de télévision et d'émissions spécialisées L'ensemble du Canada

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter l'avis d'audience publique CRTC 2006-13. Si vous désirez appuyer ou vous opposer à une demande ou obtenir une copie de l'avis d'audience publique, veuillez consulter le site Web du CRTC au www.crtc.gc.ca à la section «instances publiques » ou appelez le numéro sans frais 1-877-249-CRTC. Toute information que vous soumettrez, incluant tout renseignement personnel, sera disponible sur le site Internet du CRTC.

Canadian Radio-television and Telecommunications Commission

|| dk || Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

J’aime le monde, je suis social comme gars. Par contre pour la frime tu repasseras un peu plus tard.

Sur quoi t'as envie d'écrire?

Sur les choses qui vont rallier les gens, des sujets qu’ils vont pouvoir découvrir et se rendre compte qu’on peut faire plein de choses.

T'es un idealiste?

S1 tu veux me catégoriser, sûrement. J’aime pas vraiment brasser la marde.

Et Hay River, ça te plaît jusqu'à date? Est-ce que ça ressemble à ce que tu imaginais?

Assez oul, Je savais que ce n’était pas bien gros, pas bien haut, mais le monde est pas mal comme je le voyais.

Le seul hic c’est de se trouver une place rester

Tu cherches un shack?

J’ai pas de char, pas de meubles, alors le top serait une colocation.

Le message est lancé. T'es tout seul ou tu a amené ta famille?

Je suis seul, les filles ont des choses à finir au Québec, alors pour l’instant je prends pas beaucoup de place.

Donc tu es bel et bien casé?

Oui

Nos lectrices vont être déçues.….

Oui, je me demandais bien s1 je devais jouer le jeu du gars open ou non, mais c’est bien moins compliqué

de clairer ça tout de suite.

Franchise, franchise: la qualité primordiale du reporter.

De toute façon 1l n‘y a que des francophiles qui lisent le journal.

Tu pourrais être surpris. Bienvenue dans le Nord.

Merci.

Nouveau programme bilingue Montessori

e Centré sur les besoins de l'enfant + L'enfant apprend à son propre rythme + En anglais ou en français ou les deux

Heures d'ouverture : de 7 h 30 à 15 h 30 Coût spécial d'inscription : 499 $ par mois (avant le 12

janvier)

Inscrivez votre enfant MAINTENANT Pour le 1 mars

Montessori.

K. Roberts B.A, B.Ed, M.Ed AMI Directrice de l'école Edutec

(photo utilisée avec la permission des parents)

École EDUTEC

5405 Franklin Avenue

à côté de Northern United Church stationnement derrière l'édifice

Téléphone : 867-765-0951 Cellulaire : 445-7813 Télécopieur : 765-0952

Courriel : eduteced@yahoo.com

Tout notre personnel est spécialisé dans la méthode

Notre école est ouverte toute l'année même durant l'été.

Beaucoup plus qu'une garderie : une vraie éducation

4 L'AQUILON, 12 JANVIER 2007

Une bonne dose d'humour

J’ai bien rigolé en voyant le surtitre | de l’article de l’APF (en page 7) portant

Alain ZSessette Sur le programme du gouvernement Har-

per pour sa deuxième année au pouvoir: «Avec l’environnement comme priorité ». C’est un peu bizarre de lire dans un même paragraphe les mots Harper et environnement. Ce serait comme lire : « Pour appuyer son processus de paix en Irak, Bush envoie 20 000 soldats » Non mais qu'est-ce que Je dis, J’ai bien lu ça quelque part dans un média américain. Bush et Harper, un même combat en appui aux mesures désespérées.

Harper, qui a toujours épousé la ligne de pensée américaine quant aux gaz à effet de serre, se voit maintenant aux prises avec des adversaires dont la plateforme plus verte semble plaire à l’électorat. C’est un peu tard pour y penser, mais on ne sait jamais. Harper disait récemment «notre gouvernement est propre, notre économie est vigoureuse et notre pays est uni ». Qui sait, un Jour 1l dira peut-être « notre gouvernement est uni, notre économie est prospère et notre pays est propre ». Ce serait déjà une amélioration.

Et Harper en rajoute: «Nous nous sommes fixé des objectifs réalistes et nous adopterons davantage de mesures environ- nementales. Ces mesures lutteront contre les changements climatiques et contribueront à améliorer la qualité de l’air ». Ic1, 1l faut parier que le terme clé sera «réaliste», car le pauvre Stephen ne veut pas mentir. Quand son mandat sera terminé et que les mesures environnementales de son gouvernement seront jugées totalement inadéquates, ce sera par soucis de « réalisme » face aux exigences de l’économie et des grandes compagnies qui ne veulent rien faire de toute façon.

Quant à Bush, je m’en fout pas mal, car je ne suis pas un Les patinoires extérieures n'attendent que vous. Lacez vos patins et profitez-en. Arabe. Mais on devrait plutôt parler de processus de vengeance Dans le sud, ils attendent encore la glace. qui nécessite 20 000 soldats de plus, pas de processus de paix.

Mais ça, c’est juste une opinion.

Batiste W. Foisy

ee ee Re ne ee ee es

Î Î

Î b f

| JE M AaDONNEeE

° |

Ï Ï

CUT USER : Nom. | DA) ASS 1 | | MA | | U Individus: 30 $ CL] 50$ C1 Adresse : |

[ Institutions: 40 $ CL] 70$ ]

I TPS incluse |

Ï Ï

L Votre abonnement sera enregistré |

Ï nr. oo d | t Adressez votre paiement au nom de L'Aquilon: À]

D C.P. 1325, Yellowknife, NT, X1A 2N9 ]

Be RS CS DS OS DS DORE DORE DS DS GS GS DS OS DOS DORE DE DE DE GS DS DS DE DS DE DS DRE DE DRE DE EE ee)

) _ C.P.1325, Yellowknife, T.N.-O., XI1A 2N9 L a .C LIL C | @) Tél. : (867) 873-6603, Télécopieur : (867) 873-2158 DRRÇS SE ONU C.P. 4612, Hay River, NT, X0E ORO Tél. : (867) 875-0117, Téléc.: (867) 874-2158 Courrier électronique : aquilon(@internorth.com Sur le web : www.aquilon.nt.ca

Rédacteur en chef : Alain Bessette Correction d'épreuve : Jaquis Gagnon Journaliste : Batiste W. Foisy et Maxence Jaillet Adjointe administrative : France Benoît

L'Aquilon est un journal hebdomadaire publié le vendredi à 1000 exemplaires. L'Aquilon est la propriété des Éditions franco-ténoises/L'Aguilon et est subventionné par Patrimoine canadien.

Sauf pour l’éditorial, les textes n’engagent que la responsabilité de leur auteur(e)etne constituent pas nécessairement l’opinion de L'’Aquilon. Toute correspondance adressée au journal doit être signée et accompagnée de l’adresse et du numéro de téléphone de l’auteur(e). La rédaction se réserve le droit de corriger ou d’abrèger tout texte. Dans certains cas les circonstances le justifient, L’Aquilon accèdera à une requête d’anonymat. Toute reproduction partielle est fortement recommandée à condition de citer la source. L’Aquilon est membre associé de l’ Association de la presse francophone (A.P.F.). ISSN 0834-1443.

CONTINUONS LE BEAU TRAVAIL |

Orrice DE LA Disrrisurion Cerriniée

Les données de tirage sont mises à jour trimestriellement et sont certifiées par Deloitte & Touche périodiquement.

Deloitte

Samson Bélair/Deloitte & Touche

1-800

Le" PS

p _ eu == = =

Agence de représ | dia 411-7486

L'AQUILON, 12 JANVIER 2007 S

Washington veut interdire la chasse à l'ours polaire

Le gouvernement du Nunavut s’inquiête des répercussions économiques d’une telle interdiction.

Satiste VO. Foisy

Le gouvernement amé- ricain présentera d’ici un an un projet de loi visant à placer l’ours polaire sous la protection de la Loi sur les espèces menacées des États-Unis. Si le projet va de l’avant, la chasse à l’ours polaire sera 1n- terdite aux ressortissants américains.

Affirmant que l’avenir du prince de la banquise est mis en péril en raison du réchauffement plané- taire, le département de l'Intérieur a mandaté les experts du gouvernement américain d’étudier sé- rieusement cette proposi- tion. « Les ours polaires figurent parmi les êtres les plus aguerris de la nature, capables de vivre et de s'épanouir dans un des environnements les plus rigoureux de la planète, mais nous Craignons que leur habitat ne soit littéra- lement en train de fondre », a déclaré, le 6 décembre dernier, le secrétaire de l’Intérieur américain, Dirk Kempthorne.

L’habitat de l’ours po- laire, c’est la banquise et celle-c1, en effet, fond plus rapidement que les écono- mies d’un accro du crack. Ces derniers 50 ans, Île couvert glaciaire arctique s’est aminc1 d'environ 40 % et on estime désormais que le pôle nord pourrait fondre entièrement d’ic1 à l'été 2040.

La plupart des biolo- gistes spécialisés en ours polaires s’entendent pour dire que la disparition de la banquise décimera l’espèce, voire assurera son extinction.

Dans la perspective que la fonte des glaces arcti- ques est un phénomène irréversible, un biologiste américain cité par le dé- partement de l’Intérieur affirme que la disparition de l’ours blanc est tout simplement inévitable. « Les ours dépendent en- tièrement de la glace de

C&URRIER

DU LECTEUR

mer car c’estce n’est qu’à partir de cette plate-forme qu’ils sont en mesure d’obtenir la nourriture que leur offre la mer », af- firme Steven Amstrup qui étudie les ours polaires de l’Alaska depuis une tren- taine d’années. Le profes- seur Amstrup affirme que plusieurs cas de canniba- lisme ont été documentés chez les ours polaires ces deux dernières années, un comportement Jamais observé auparavant chez cet animal.

S1 les arguments rap- portés par le département de l’Intérieur pour justifier une éventuelle interdic- tion de la chasse à l’ours pointent dans la direction des changements clima- tiques comme principale menace, dans la tradition américaine on minimise le rôle des gaz à effets de serre comme cause de ces changements. « Il n’y a pas que les émissions de gaz carbonique. D’autres processus atmosphéri- ques rentrent en Jeux », peut-on lire dans les do- cuments du département de l’Intérieur. On affirme aussi que les causes des changements climatiques sont «toujours étudiées et débattues ».

Le Nunavut opposé Le gouvernement du Nunavut n’a pas tardé à répondre à Washington qu’il accuse de vouloir bannir la peau de l’ours avant de l’avoir compté. Au Nunavut, le nom- bre d’ours polaires est en progression affirme le ministère de l’Environne- ment nunavois. Selon le gouvernement du Nuna- vut, onze des douze po- pulations d’ours polaires sont en croissance. Manifestement, les changements climatiques pourraient potentielle- ment affecter les ours polaires de manière très sérieuse, bien que ceci ne relève, à l’heure actuelle, que du domaine théorique.

Après être parti de Hay River depuis maintenant près de 4 ans, j'ai eu l’occasion de visiter cette municipalité le mois dernier grâce à mon travail. Je tiens a féliciter tous ceux qui ont investi leur temps, leur vision et surtout leur détermination pour la réussite de l’École

Boréale. J’a1 visité l’école et ce fut merveilleux de voir ce que notre communauté peut accomplir grâce à un désir commun. J'étais très content de revoir des amis tels que Michael St-John et Laurent Dorn. Hay River aura toujours une place spéciale dans mon coeur.

Daul Gagnon

Dans la réalité, les ours polaires sont nombreux et se portent bien », a dé- claré le ministre de l’En- vironnement du Nunavut, Patterk Netser, dans un communiqué émis le 28 décembre.

Le gouvernement du Nunavut craint que l’in- terdiction de la chasse ne prive les communautés inuit d’une importante source de revenus. Le Canada est le seul pays au monde à permettre la chasse sportive à l’ours polaire, une activité sai- sonnière qui attire surtout des clients américains.

Le ministre Netser fait la comparaison avec les campagnes internationa- les contre la chasse aux phoques qui ont eu des conséquences néfastes sur l’industrie nunavoise des fourrures. « L’activisme de Greenpeace au cours des années 1980 a détruit notre économie basée sur la chasse aux phoques. Greenpeace affirmait plus tard, et malheureusement trop tard, qu’iln’avait pas souhaité faire de tort aux Inuit », rappelle le minis- tre de l’Environnement.

Le gouvernement des Territoires du Nord- Ouest, qui s’affiche de- puis longtemps contre une éventuelle interdiction de la chasse à l’ours polaire, n’a pas émis de commen- taires officiels.

Government of Canada

Gouvernement du Canada

EI

Vous voyagez aux Etats-Unis en avion?

Dès le 23 janvier 2007, toute personne qui se rendra aux Etats-Unis en avion aura besoin d'un passeport valide.

Si vous allez aux États-Unis en avion, vous pouvez vous préparer à la nouvelle loi américaine dans le cadre de l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental (IVHO) de la façon suivante :

En faisant une demande de passeport;

En vous assurant que votre passeport est valide en tout temps;

En ayant sur vous votre passeport lorsque vous voyagez.

Vous voyagez souvent aux États-Unis en avion? Les Canadiens peuvent utiliser une carte NEXUS Air, à la place d’un passeport, et ce, dans les aéroports désignés. Le programme NEXUS permet de simplifier et d'accélérer le passage des grands voyageurs à la frontière, et il sera élargi pour être offert dans la plupart des principaux aéroports du Canada.

Pour de plus amples renseignements

WwWW.passeportcanada.gc.ca 1-800-567-6868 WWW.nexus.gc.ca

1-866-NEXUS 26 (1-866-639-8726)

Www.asfc.gc.ca 1-800-959-2036

Passeport Canada : NEXUS :

IVHO :

Ld

Canada

Début des mises en nomination pour les

pnx des bénévoles ténois remarquables 2007

PES à 2 C A

LAS Connaissez-vous un bénévole de votre communauté dont le mérite devrait être souligné ?

Les prix sont décernés dans les catégories suivantes : ° Prix du jeune bénévole

° Prix du groupe remarquable

° Prix de la personne âgée bénévole

° Prix du bénévole par excellence

Le ministère des Affaires municipales et communautaires (MAMC), en collaboration avec

Les Bénévoles des Territoires du Nord-Ouest, accepte maintenant des mises en nomination pour les prix des bénévoles ténois remarquables 2007. La date limite de

mise en nomination est le mars 2007. Les dépliants d'information qui contiennent

les formulaires de mise en nomination sont disponibles dans tous les bureaux communautaires ou dans tous

les bureaux du MAMC. Le dépliant ainsi que le formulaire de mise en nomination sont également disponibles sur

le site Web de MAMC au www.maca.gov.nt.ca

Les prix sont décernés chaque année en reconnaissance des contributions exceptionnelles apportées par des bénévoles des communautés à travers les Territoires

du Nord-Ouest.

]

as + Réseau des Terlores du Nord-Ouest

DATE LIMITE DE MISE EN NOMINATION

15 MARS

Territoires du

Nord-Ouest Affaires municipales et communautaires Initiative canadienne sur le bénelolat

Pour toute question, veuillez communiquer avec Sports, Loisirs et Jeunesse au (867) 873-7329 ou contactez votre bureau régional du MAMC.

6 L'AQUILON, 12 JANVIER 2007

Soyez actif cet hiver

participez aux plaisirs d'hiver du 8 janvier au 31 mars 2007

Commencez la nouvelle année en santé et gagnez un prix tout en profitant de l'hiver.

NTÉSR ET Ru TS LEET EL

1. Procurez-vous votre carte de pointage Soyez actif cet hiver : . aux centres de loisirs communautaires, . dansles écoles et les centres de santé, . en ligne au UIUUI.getactivenuit.ca, or . regardez si elle n'est pas dans votre boîte aux lettres.

2. Complétez votre carte de pointage en étant actif 20 fois avant CRRRUE SP AUY7A

3. Envoyez-nous votre carte de pointage dûment remplie et : *_ NOUS VOUS enverrons un tapis à neige Soyez actif cet hiver, et *_ NOUS VOUS inscrirons au concours vous pourriez gagner jusqu'à 1000 $ en équipement de sport (500 $ pour vous et 500$ pour votre association sportive ou de loisirs).

Tout le monde peut être actif cet hiver.

Désolé papa et maman... les prix sont réservés aux enfants âgés entre 5 et 18 ans.

Pour plus de renseignements, appelez au 867-669-6211.

Alors qu'attendez-vous?

Goyez actif cet hiver

et participez aux plaisirs de la saison hivernale.

as Territoires du Nord-Ouest

Virus respiratoire syncytial

La pédiatrie de Stan- ton à bout de souffle

Tous les lits de la pédiatrie sont occupés par des poupons du Nunavut.

/Satiste VO. Foisy

Une vague d’infections pulmonaires venue du Nunavut crée un engorge- mentimportant à la pédia- trie de l’hôpital Stanton, le principal établissement sanitaire des Territoires du Nord-Ouest.

Selon la direction de l'hôpital Stanton, mardi dernier, tous les lits de la pédiatrie étaient occupés par de jeunes enfants at- teints du virus respiratoire syncytial (VRS). Chacun de ces Jeunes patients provient de la région de Kitikmeot, dans l’ouest du Nunavut.

Le VRS est un virus qui se manifeste comme un rhume. Les principaux symptômes sont des écou- lements nasaux et de la fièvre. Le virus est sans danger pour les adultes et les enfants de plus de deux ans, mais peut

Chronique TNO Santé

Que fait un(e) physiothérapeute?

Les physiothérapeutes analysent l’impact de blessures, des maladies ou des affections sur le mouvement et la fonction.

Leur contribution aux soins de santé a pour but de promouvoir, rétablir et prolonger l’autonomie physique en améliorant la capacité fonctionnelle d’un client.

Les physiothérapeutes encouragent les clients à assumer la responsabilité de leur santé et participent à des approches en équipe de la prestation des services de santé.

La profession de physiothérapeute est une profession de la santé de premier contact, autonome et centrée sur le client, qui se consacre à :

° l’amélioration et au maintien de l’autonomie fonctionnelle et de la performance physique;

de la prévention et à la gestion de la douleur, des déficiences physiques et des limites à la participation; et

° à la promotion de la bonne condition physique, de la santé et du mieux-être.

Source: Association canadienne de physiothérapeutes

/Mne Nicole Terrier , physiothérapeute

Championne de la semaine

Mme Terrier est physiothérapeute à l’hôpital Territorial Stanton à Yellowknife. Elle offre des services professionnels en français et fait de l’interprétation pour les patient(e})s francophones. Elle est impliquée dans différentes activités communautaires: tennis pour les jeunes, comité des parents de

l’école Allain St-Cyr, etc.

MERCI NICOLE! 2-0

TNO SANTÉ

en français

La Chronique TNO Santé est préparée par le Réseau TNO Santé en français et se veut un espace d'échanges et d'information. Pour plus de renseignement, consultez www.reseautnosante.com

incommoder sévèrement les poupons.

« La majorité des en- fants hospitalisés ont moins de six mois », affir- me le Dr Michael Young, de l’unité de pédiatrie de Stanton. Chez les bébés, le VRS peut nécessiter une hospitalisation d’une durée moyenne d’une semaine. Le virus n’est pas mortel.

Les enfants nés pré- maturément ou ceux qui souffrent d’une maladie pulmonaire ou cardiaque, sont plus à risque de con- tracter le VRS, de même que ceux qui résident avec des fumeurs. Les enfants du Grand Nord semblent davantage propices à nécessiter une hospitalisa- tion suite à une infection par le VRS. L’allaitement maternelréduit les risques d’attraper ce virus.

Le pédiatre Michael Young affirme que le nombre de malades at- teints du VRS à Stanton est changeant. «Ce week- end, ça oscillait entre 20 et 30 cas », dit-1l. L’unité de pédiatrie de Stanton, qui sert également pour la chirurgie, compte 20 lits. L'hôpital a une équipe de trois pédiatres.

La direction de l’h6- pital Stanton affirme être en mesure de faire face à la situation et indique que tous les patients admis en pédiatrie continueront de recevoir les soins adéquats. « La situation est sous contrôle. Nous avons assez de personnel », déclare la directrice de l'hôpital Stanton, Sylvia Haener.

Étant donné l’engor- gement de la pédiatrie et donc de la chirurgie Haener annonce cepen- dant que certains patients vont devoir être transférés en Alberta. «Ilest difficile pour nous d’accueillir plus d’une vingtaine de pa-

tients la fois], s1 nous souhaitons offrir les soins appropriés », dit-elle. Déjà, des patients ont été transportés à Edmonton.

Un problème du Nunavut

« À ce stade-ci, c’est vraiment un problème du Nunavut », affirme l’hy- giéniste en chef des Ter- ritoires du Nord-Ouest, le Dr André Corriveau. En date du 9 janvier, tous les poupons atteints du VRS admis à Stanton provenaient de la région de Kitikmeot.

« Nous faisons tout notre possible pour évi- ter que ça se propage », poursuit Corriveau.

L’hygiéniste en chef se fait rassurant et affirme que cette vague de VRS ne concerne pas, pour l’instant, les résidents des TNO. « La vague qui touche le Nunavut a cependant des implica- tions 1ic1, parce que cela affecte l’hôpital Stanton » qui dessert la région de Kitikmeot.

« C’est une situation que nous vivons prati- quement à chaque année. Quant à moi, tout ça, c’est plutôt le routine habituelle », ajoute-t-1l. Il évoque l’année 1987, durant laquelle l’hôpital Stanton avait accueilli une centaine de poupons du Nunavut, tous atteints du VRS.

Si le Dr Corriveau conserve son flegme face à cette situation, il en profite tout de même pour inviter les Ténois à respecter les règles élémentaires d'hygiène. « Lavez vous souvent les mains, c’est le plus important », répète-t- il sur tous les tons.

Il ajoute qu’une person- ne malade ne doit pas, sous aucun prétexte,se rendre au travail ou à l’école.

Chronique TNO Santé

Nouvelle formule 2007

L'AQUILON, 12 JANVIER 2007 7

Avec l'environnement comme priorité

Les conservateurs entament une deuxième année au pouvoir

Danny Joncas

OTTAWA —Alors que son parti s’apprête à entrepren- dre sa deuxième année au pouvoir à Ottawa, le premier ministre Stephen Harper a rencontré les représentants de la presse, le jeudi 4 janvier, à son domicile du 24, rue Sussex.

En plus de donner un avant-goût de ce qui attend les parlementaires en 2007, M. Harper est revenu sur la dernière année, dressant le bilan des réalisations du Parti conservateur depuis sa victoire aux élections du 23 janvier 2006.

«Au moment nous entreprenons notre deuxième année au pouvoir, notre gouvernement est propre, notre économie est vigoureuse et notre pays est uni. Mais il nous reste encore beaucoup de pain sur la planche », a-t-1l lancé.

M. Harper a notamment insisté sur le fait que son gouvernement a respecté une bonne part des promesses énoncées lors de la campagne qui avait mené à son élection. D'ailleurs, 1l est vrai que le gouvernement Harper a été fidèle à ses engagements au cours des douze derniers mois. Entre autres, notons que la taxe sur les produits et services (TPS) est passée de 7% à 6%, que la Loi sur la responsabilité a été adoptée et que la question du mariage gai a été enterrée. Aussi, toujours en 2006, une motion a été déposée et adoptée afin de reconnaître le Québec comme une nation au sein d’un Canada uni.

«Malgré le fait que notre gouvernement soit mino- ritaire, nous avons maintenant le